24 février 2009

Mon sac à dos du retour contenait un certain nombre de sachets de graines récoltés tout au long des 3 mois de pérégrinations à travers le Pérou. Une dizaine de grosse graine avait déjà commencer à germer dans le noir au fond de mon sac un mois avant de repartir. L'humidité ambiante de la jungle combinée à une chaleur étouffante contribuait fortement à ce phénomène.

3832_Trujillo_28_01_09web              3838_Trujillo_28_01_09web

La récolte de boutures amorcée durant les 3 premières semaines de voyage, le défi de les conserver intact dans un sac de randonnée durant 3 mois et la création d'un herbier fut stoppé net.
La rencontre d'un français, ami d'une anthropologue médicale travaillant dans le pays, fut décisive.
Il me conseilla fortement de ne pas tenter de ramener quelques matières végétales qui soit en Europe sous peine de fortes amendes douanières.
Sceptique je vérifiait sur internet la législation douanière en vigueur en matière de transport de végétaux.
Il avait raison. Il est strictement interdit de faire transiter des végétaux entres les pays sans certificat phytosanitaire et permis d'exportations délivré par le CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora).
Autrement dit il est quasiment impossible d'obtenir ces autorisations sans être professionnel, et encore ce n'est pas toujours facile.
Très déçu par toutes ces informations je décidai avec regret d'abandonner la collecte de boutures ainsi que l'herbier mais pas la récolte de graine; à mes risques et périls pour les contrôles douaniers du retour.
L'herbier "physique" fut remplacés par un herbier photographique.

Par chance, aucun contrôles douaniers sur le retour. Ni à Lima, ni à Madrid, ni à Paris... Toutes les graines soigneusement dispersées dans tout mon sac son arrivées à Quimper. Une petite partie est déjà plantée à la faveur du redoux printanier.

Posté par timothees à 09:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mon sac à dos du retour contenait un certain

Nouveau commentaire