12 janvier 2009

Pucallpa

Le trajet en bus Lima Pucallpa se fait en 22 heures si tout va bien. En effet la saison des pluies commencant, les pistes en terres peuvent etres en tres mauvaise etat et il n'est pas rare de voir les ponts s'effondrer. Ces aleas peuvent doubler voir quintupler le temps de trajet. De plus la province entre Lima et Pucallpa est un fief bien defendu par les membres encore actifs du sentier lumineux. De temps en temps des bus sont attaques et les voyageurs depouilles.
Nous choississons de payer plus cher et ceci pour 45 minutes de vol...
A 21h30 nous nous posons a Pucallpa. Il fait nuit. Je m'attend a un violent contrast de temperatures entre la douce climatisation de l'avion et l'exterieur. On sort par l'arriere. une chaleur enorme m'envahit en haut de cette escalier. C'est beaucoup trop. Rapidement une odeur de kerozene se fait sentir. Il s'agit du reacteur qui tourne encore et qui chauffe! A 10 metres de l'avion je suis saisi par cette odeur d'humidite. Comme au moment ou les premieres gouttes d'un orage de chaleur touchent le sol. Et il fait chaud, chaud et humide. Rapidement mes vetements me collent a la peau, j'ai l'impression de manquer d'air, j'etouffe!
Au bout de quelques heures le corps s'adapte presque instinctivement. Tout les gestes se voient ralentis et chaque mouvement est fait que s'il n'en vaut vraiment la peine.
Il fait nuit, je n'ai pas encore vu le fleuve, la vegetation, les oiseaux et la vie mais je sais ou je suis, et quel bonheur d'y etre enfin apres toute ces annees a y penser...

Posté par timothees à 12:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Pucallpa

    coucou de brussels timo bonne continuation dans ton tripoutratlantique!

    Posté par Achtung!, 12 janvier 2009 à 14:38 | | Répondre
  • De l'eure à l'Amazone

    Sensations... Emotions... Très sensibles à ce dernier message. Poursuivez le voyage et le récit !

    Posté par PASCAL et BETTY, 14 janvier 2009 à 09:59 | | Répondre
Nouveau commentaire